Origine de la vie : Newton, Darwin et l’abondance de la vie dans l’univers


Original: http://www.johnagowan.org/darwin.html

(révisé décembre 2010)

John A. Gowan et août Jaccaci T.
page d’accueil

Table des matières :

Résumé
Introduction
L’algorithme de fractale de 4 x 3 crée une molécule de réplication
Liens

Résumé

Deux géants de la science Britannique, Newton et Darwin, développé des théories de néguentropique force en physique et en biologie. Les deux scientifiques sont adjacente inhumés à Westminster Abby, et leurs théories de la gravité et l’évolution de même partagent un terrain d’entente et une résonance de fractale avec l’ADN. Parce que l’ADN/ARN est une molécule réplication et la partie du modèle fractal universel 4 x 3, les implications pour l’abondance de la vie dans le Cosmos sont énormes.

Introduction

Newton et Darwin sont enterrés à quelques pieds écartés dans Westminster Abby, mais ce n’est pas la seule distinction qu’ils ont en commun. Qu’ils soient développés des grandes théories des forces néguentropique qui créer des domaines d’information. Newton a développé la théorie de la gravitation qui produit les temps et l’arène historique de l’évolution et crée en effet la hiérarchie de l’ensemble fractal de Nature directe ou indirecte ; Darwin a développé la théorie de l’évolution par sélection naturelle, produisant à la fois le Royaume entier biotique (voir: « La Table de l’organisation naturelle »). Les deux théories se croisent dans l’ADN, qui, comme la gravité, a une structure fractale de 4 x 3, dynamique, et rôle de néguentropique, mais elle est aussi une molécule biologique réplication. Bien que la connexion de la gravité est indirecte, il ne peut y avoir aucun ADN sans gravitation pour produire les galaxies, les étoiles et les planètes où la molécule et ses éléments constitutifs sont créés et assemblés. Encore plus fondamentalement, sans gravitation il n’y a aucune dimension temporelle et historique dans lequel l’évolution peut fonctionner (voir: « Introduction à la Gravitation »). La gravité est la source d’énergie globale néguentropique produisant des informations comme l’état de la matière, dans laquelle l’ADN, la vie et évolution sont intégrées comme des joyaux.

La théorie de Darwin est biotique et dépend de la structure moléculaire de 4 x 3 et modèle de codage de l’ADN, dont il était complètement ignorant. Néanmoins, Darwin correctement développé les caractéristiques brutes de la théorie de l’évolution et découvert son mécanisme opérant dans la sélection naturelle. Natural Selection peut également être modélisée comme un mécanisme de 4 x 3: 1) héritabilité d’aptitude 2) différentielle en ce qui concerne les 3) l’utilisation d’une ressource limitante (Leowntin 1970) au sein d’une structure de population de niveau 4: un) l’individu variable ; b) le couple reproducteur ; c) la population localement adaptée ; d) les espèces isolées. Newton a développé l’idée de la gravitation en découvrant son droit de mécanisme ou de la force (F = GMm/rr), qui s’est révélé plus tard par Einstein d’avoir aussi une base de 4 x 3 (quatre tiers-ordre équations – le taux d’évolution d’accélération en x, y, z, t). Newton ni Einstein élaboré par l’information bâtiment potentiel de la gravitation, mais cela s’affiche dans « The informations Ladder ».

Bien que la gravitation est une force non biologique, il est néanmoins responsable, directement ou indirectement, pour tous les niveaux de la hiérarchie fractal, créant les étoiles et les galaxies, créant les éléments dans les étoiles et en créant les planètes qui permettent la vie. Donc la Gravitation de Newton se tient à la hiérarchie de la Nature fractale sélection naturelle de Darwin se tient à la théorie de l’évolution – la gravité est le moteur de néguentropique qui génère tous les royaumes matérielles de la hiérarchie de la fractale, la sélection naturelle est le moteur de néguentropique d’évolution biologique. Le fait que ces deux disques de néguentropique se croisent dans la fractale de 4 x 3, reproduisant la molécule d’ADN a des implications énormes pour l’abondance de la vie dans l’univers, s’élevant à une théorie et une prédiction pour l’exobiologie.

L’algorithme de fractale de 4 x 3 crée une molécule de réplication
Outre les manifestations physiques de l’énergie électromagnétique libre et liée (lumière, dimensions, particules, charges, forces, etc.), le système cosmique fermé est régi par les quatre lois fondamentales de la physique : les 1er et 2e des lois de la thermodynamique (conservation de l’énergie et l’entropie), « Théorème de Noether » (conservation de la symétrie) et le lien de causalité-Information (la Loi de cause et effet ou “karma”). Pendant le « Big Bang » ou « Événement de création », ces 4 lois de régulation naturelles interagissent entre eux et les 4 dimensions de la métrique de l’espace-temps pour produire la matière et la 4 et les forces de la physique, avec tel qu’illustré dans le « Modèle de tétraèdre ». Ce processus de rupture de symétrie encore-mystérieux (médié par la force faible) représente l’exemple primordiale et la dynamique de l’algorithme de fractale de 4 x 3 dans la Nature, produisant à son tour la matière première itération de la fractale : les 3 familles de 4 des particules élémentaires, suivies de l’état fondamental baryons de 3 quarks transportant 4 mobile, etc. (voir: « De la Nature fractale Pathway »).
Après avoir produit le baryon à l’échelle de la particule (via la force faible symétrie-rupture pendant le Big Bang), le mécanisme de la fractale de 4 x 3 (opérant dans le Big Bang et dans la voie nucleosynthetic stellaire) produit des particules alpha (noyaux d’hélium) et du carbone à l’échelle atomique (carbone porte une étonnante résonance 5 fois de l’algorithme de 4 x 3). Adoptant les énergies plus basses de l’arène planétaire et la coquille d’électron atomique, le lecteur fractal produit ensuite des obligations tétraédriques et cristaux à l’échelle moléculaire (notamment en carbone et en eau) et enfin la 4 x 3 la structure moléculaire de l’ARN-ADN. L’ADN est l’intersection moléculaire de la résonance de la fractale abiotiques et biologique reproduisant série, due au simple fait que l’ADN, tandis que sur le plan moléculaire structural une résonance fractal 4 x 3, est sur le plan biologique, une molécule de réplication produisant un code génétique de 4 x 3. Une fois l’ADN commence la reproduction du son, moléculaire la concurrence dans un environnement fini entre semblables aux consommateurs ayant des besoins similaires pour des ressources limitées crée un nouveau lecteur de néguentropique dans le domaine de l’Information – sélection naturelle – qui, telles que la gravité, peut également être modélisé comme 4 x 3 dynamique (voir ci-dessus). Agissant de concert avec le recherche éternelle de la matière d’antimatière (par la force électromagnétique), gravité et la sélection naturelle sont des disques complémentaires néguentropique abiotiques et biotiques qui ont transporté des systèmes d’information biologique aux niveaux fantastiques de complexité. Encore augmentée par l’abstraction, symbolisant l’intelligence et technologie de l’homme, Il n’y a pas de limite connue à l’information de sophistication systèmes peuvent éventuellement atteindre.
Enfin, le fait que les ARN-ADN est qu’une résonance de fractale de 4 x 3 a des implications énormes pour l’abondance de la vie dans l’univers, car il signifie que la création de la réplication ADN molécule n’est pas un événement aléatoire, mais un produit susceptible et prévisible de l’algorithme de fractale abiotiques fonctionnant dans un environnement adapté. Parce que l’eau a également un modèle de collage tétraédrique, la liaison entre le carbone et l’ADN par l’intermédiaire de la série de fractale de 4 x 3 est particulièrement renforcée en présence de « solvant universel ». Évidemment, c’est pourquoi la vie est née sur terre recouverte d’eau si rapidement après la fin de la période initiale d’accrétion de la planète et le bombardement.
Voir aussi: « Une simple origine pour vivre » par Robert Shapiro. Scientifique américain, juin 2007, pages 46 à 53 (sur www.sciam.com).
Voir aussi: « L’origine de la vie » par James Trefil et. autre américain scientifique mai-juin 2009 Vol. 97, 3, pages 206-213.
Liens :
L’organisation fractale de la Nature
Information
Diagrammes

Comments are closed.